Nous connaissons tous l’histoire de David contre Goliath, ce géant qui représentait l’ennemis d’Israël, chef d’un peuple qui insultait Dieu sans crainte.
Dieu aurait pu choisir de faire combattre son meilleur combattant contre Goliath car il était un homme de guerre, fort, puissant et expérimenté. Oui mais voilà, l’Eternel ne réfléchit pas comme un homme. Nos contraintes humaines ne sont pas des barrières pour son plan divin.
Ce que Dieu veut, il l’obtient.
Il choisit donc David, un jeune berger.
La Bible nous dit que le casque de Goliath pesait à lui seul, 60 kilos. 60 kilos était certainement le poids que faisait David à l’époque.
Lorsque tout est contre nous, il reste Dieu.
Le Philistin dit encore: «Je jette aujourd’hui un défi à l’armée d’Israël: donnez-moi un homme, pour que nous nous battions ensemble!» En entendant ces paroles du Philistin, Saül et tout Israël furent effrayés et remplis de peur. 1 Samuel 17:10
Le Philistin en question est Goliath. A cet instant, on ne peut imaginer un Goliath terrifié à l’idée de combattre et pourtant…
Le Philistin s’avançait matin et soir, et il se présenta ainsi pendant 40 jours. 1 Samuel 17:16
On apprend donc que pendant 40 jours, sans relâche, Goliath s’avance pour combattre mais ne fait rien. Il attend. Cette attente peut nous montrer qu’il n’est pas si sur de lui que les apparences peuvent le montrer. Il n’insiste pas pour combattre, il se montre et attend simplement.
Le Philistin regarda David et, lorsqu’il l’aperçut, il le méprisa, car il ne vit en lui qu’un enfant roux à la belle apparence. 1 Samuel 17:42
Un homme arrogant n’est pas forcement un homme qui a confiance en lui, c’est souvent le contraire. L’arrogance est utilisé pour cacher ses faiblesses.
L’homme fort cache ses forces. C’est le coq que l’on entend crier jamais le bœuf. Felix Leclerc
Le Philistin dit à David: «Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons?» Après l’avoir maudit par ses dieux. 1 Samuel 17:43
Le nombre de dieux auxquels se confient Goliath, représente le nombre de peurs qui tourment son coeur à cet instant. Lorsque l’on s’avance pour combattre un enfant de Dieu, je pense que la sensation de vide doit être terriblement présente. La superstition permet de projeter une peur précise et réelle sur quelque chose d’abstrait comme la fabrication de faux dieux dans son esprit.
Dès que le Philistin se mit à marcher vers lui, David courut sur le champ de bataille à sa rencontre. 1 Samuel 17:48
David court ! Le Philistin marche…
Les apparences sont souvent trompeuses, Dieu peut utiliser qui il veut pour faire éclater sa gloire. Demain ce sera peut-être toi!
Dieu nous a promis que nous ne serions jamais vaincu par nos ennemis. Ce ne sont pas ceux qui crient le plus fort qui sont les plus dangereux.
Soyez un soldat de la foi, et à l’image de David combattez pour Dieu. Non pas avec l’épée mais avec justice, foi, amour, douceur, l’Esprit-Saint !
N’ayez peur de rien, car Jésus a banni la crainte !
Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. 1 Jean 4v4
David dit au Philistin: «Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot; moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel, le maître de l’univers, au nom du Dieu de l’armée d’Israël que tu as insultée. 1 Samuel 17v45
Que ta journée soit inspirante.

1 commentaire:

  1. Je ne mourait pas prématurément car l'Éternel ma corde la sécurité et il a le droit de ma sûre la sécurité par se que je doit a camplire ma mission amen

    RépondreSupprimer