Le fils prodigue c’est peut-être toi.
Tu en as marre de ton travail ?
Tu en as assez de ton couple ?
Tu es peut-être fatigué de passer du temps avec tes amis ? Ta famille ?
Tu es saoulé et tu veux toi aussi profiter des choses du monde ?!
Les filles, les sorties, l’argent, l’égoïsme, le sexe, les jeux, les divertissements etc…
Vous pouvez y aller, Dieu ne vous retient pas…
Allez regarder ce film porno,
Allez écouter cette musique qui prône la vente et la consommation de drogue,
Allez rendre les coups à celui qui vient de mal vous parler,
Allez voler à ce commerçant ce dont vous ne pouvez pas vous offrir,
Allez-y Dieu ne vous retient pas…
Mais vous ne trouverez aucun plaisir durable. Ils ne seront qu’éphémères.
Voilà le résumer de la parabole de Jésus, voilà ce que Dieu veut vous enseigner.
Vous n’êtes pas retenu de force dans sa sainteté. Vous devez faire le choix de suivre pleinement Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme.
Regardez ceux qui sont tombés dans cette addiction pensant que cela allait les aider à surmonter un quotidien difficile, ils n’en sortiront peut-être pas et seront esclaves d’un plaisir éphémère qui ne leur procure plus rien aujourd’hui sinon de la douleur.
Regardez ce pote qui a voulu construire la plus grande liste de conquêtes et qui se retrouvent à devoir assumer deux enfants de deux femmes différentes.
Rien ne dur si ce n’est ce que Dieu vous apporte.
Vous pouvez chercher les plaisirs du monde mais ce dont le monde appelle plaisir, conduit à la mort.
Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait. Luc 15v16
Le fils prodigue en était réduit à manger de la bouffe pour cochon… Voilà ce que le monde offre une fois que les joies éphémères, qu’il propose, passent.
Car notre vie est caché en Christ, il nous faut poursuivre ce qui compte vraiment, ce qui est durable et qui procure la plénitude.
Son amour,
Sa force,
Sa puissance,
Sa science,
Sa joie,
Sa paix,
Sa vie,
Son éternité,
Son Esprit !
Dieu te demande de rentrer à la maison, tu souffres depuis si longtemps pour trouver la paix intérieure, alors reviens, la porte est ouverte, voilà Jésus qui s’avance en courant vers toi.
Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. Luc 15v11
Il n’y a pas d’explication.
Le père ne lui demande pas pourquoi, comment…
Simplement de l’amour, du bonheur, le bonheur de retrouver l’être aimé.
Car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir. Luc 15v24
Dieu t’attend les bras ouverts, son pardon est sans limite !
Que ta journée soit inspirante.
Ps : Clique ici pour lire l’histoire du fils prodigue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire